Les résultats du week-end...

Publié le 29 Août 2016

Samedi Florian était l'unique représentant du SCALE à la montée de l'Alpe d'Huez organisée par le GMC38 EC.

 

Il fait la grimpée en 53 mn 31 et se classe 9ème au scratch et 1er junior !

 

Voici son retour de la course :

"Belle grimpée avec un joli temps malgré une erreur de parcours à l'arrivée dans la station et le temps perdu à cause du bus sous le tunnel (environ 1 minute)."

 

La vidéo de la grimpée par Régis Boitel :

http://www.regiscyclopinclopan.com/2016-grimpee-mythique-alpe-d-huez.html

 

 

De son côté Laurent R. participait au célèbre Ironman. Voici son récit :

 

"Que faire, l'année de ses cinquante ans ?
 
Eh bien, dans mon cas, me prouver que j'ai toujours la pêche, que je suis capable de nouveaux défis etc... et donc tenter un IRONMAN, d'autant que Christophe F. m'en a parlé... au loto du Club ( lui, le jeune, en a déjà fait un !).
 
Au fait, un "Ironman" c'est 3,8 km de natation, 180 km de vélo, avec l'interdiction de prendre les roues... et un marathon (42,195 km).
 
Alors, début Février, je m'inscris et c'est à VICHY !
 
Donc, une saison qui s'articule avec un objectif à VICHY le 28/08/2016, et 2 épreuves de préparation sur des triathlons longs 4 et 8 semaines avant, à Cublize (lac des sapins vers Roanne et à l'Alpe d'Huez...).
 
Préparation... en fait, déjà des exploits, puisque je n'ai nagé qu'une fois 1500 m  au triathlon d'Aix les bains il y a 2 ans... et qu'il y a 3000 m à faire à CUBLIZE... et il faut bien entendu sortir dans les délais pour ne pas être éliminé...  en vélo 115 km en CLM, c'est autre chose que le petit prologue du Fontanil... et je n'ai pas fait de semi-marathon depuis 7 ans !
 
Donc je ne change, en fait, rien à ma pratique sportive habituelle, je participe à des courses à pied sur route en début de printemps avec quelques petits podiums en V2, quelques courses de vélo où je suis irrémédiablement doublé, puis, fin Juin, arrive mon premier test.
 
Test de matériel, de nourriture, d'allure, de position, chaussures...
 
Je sors de l'eau bon dernier du lac des Sapins, je roule 30 km devant la voiture balai avant (ouf !) de rattraper quelqu'un et je finis en accélérant en course à pied. Je suis rassuré, je dois pouvoir nager 800 m de plus, pour le reste, on verra...
 
Je sors gelé par l'eau du barrage d'Allemont... au point que je n'arrive plus à mettre mes chaussures de vélo, je roule tranquille 3 cols et la montée à l'Alpe, et je finis plus "fort" sur le semi-marathon. Je suis conforté dans mes espoirs...
 
J'oubliais : entre deux, je fais l'Arvan-Villard, cyclosportive avec le col du Glandon, la montée à la TOUSSUIRE...et je fais une vraie hypoglycémie dans la dernière montée... j'apprends à mes dépens...!
 
Mais le lendemain du triathlon de l'Alpe d'huez, j'ai mal aux deux genoux et j'ai mal, même au repos, pendant 10 jours...pommade et changement des cales a dit Laurent S...
 
Alors pas de surentrainement en Août, seulement 3 footings en 4 semaines et 7 sorties vélo d'une heure trente, pour ne pas déclencher de douleurs... mais conserver le coup de pédale, 3 entrainements en piscine...
Des douleurs diverses apparaissent : à la main, cervicales, plante du pied...
 
Préparation suffisante ?
 
Je vois l'ostéo 3 jours avant qui me "remet" le genou, le bassin...c'est toujours cela !
 
Je passe la nuit d'avant course couché par terre dans un duvet, derrière ma voiture, sur le parking... au moins je ne serai pas bloqué dans les embouteillages monstres prévus avant le départ. Mauvaise et courte nuit... bah !... cela ira.
Je mange ma boite de conserve de lentilles (froide)  à 5h30 et je me rends au départ.
L'eau est si chaude que le port de la combinaison est interdit, ce qui ne m'arrange pas, je ne vais pas flotter !
 
Je vois les "pros" partir dans l'eau pour 3800 m dans l'Allier, puis 2000 participants venus de toute l'Europe, car je pars dans les cinq derniers, le temps étant pris au départ réel, pour moi 40 mn après la tête de course, au moins, je ne prends pas de coups de poing.
 
A ma sortie de l'eau, le speaker annonce 2h10 ce qui me laisse 10 mn d'avance sur la barrière horaire à 2h20. Je suis un peu déçu : je visais 2h/7h en vélo et 4h sur marathon.
 
Départ avec ...le cuissard et le maillot du Scale, tranquille, boire et manger toutes les 20 mn, rester régulier. Parti pour 2 fois 90 km, je me fais doubler rapidement par les flèches qui sont sur leur deuxième tour, déjà. Une petite averse, fin du premier tour de 90 km et j'évite de justesse le concurrent devant, qui chute dans un virage, ouf...! mes belles roues toutes neuves conseillées par Laurent S (!)
Plusieurs concurrents me doublent en criant "Echirolles", des spectateurs également, j'ai quand même un beau maillot !
Je finis en ayant l'impression de ne pas avoir appuyé sur les pédales pendant 180 km.
6h56, je suis dans les temps, j'ai 45 mn d'avance sur la barrière horaire.
 
Le troisième morceau arrive, normalement "ma" discipline ...mais après 9h15...
4"45 premier kilo beaucoup trop rapide, alors  je freine, pourtant je me sens très bien...puis chute de train progressive, je comprends progressivement que je serai au-delà des 4h... mais je n'arrête pas de doubler des coureurs... pardon !... des marcheurs. 
Je bois à tous les ravitaillements et je prends un gel une fois sur deux. Je suis lucide, enfin je le pense ...
 
Le public est encore nombreux et m'encourage, même si certains sont un peu lourds...
 
Finalement après 4 tours et l'arrivée de la nuit, je passe la ligne dans les délais, cela commençait à être vraiment  dur, je suis FINISHER d'un IRONMAN !
 
Médaille, tee-shirt, sourire des hôtesses... je grimace en clopinant !
 
Direction le casse croûte, mais je pense déjà au nouvel exploit à faire, rentrer à Grenoble pour être au boulot lundi matin.
 
Boire, manger, récupérer mes sacs, mon vélo, envoyer un sms à mes conseillers et admirateurs...retrouver ma voiture, "mon dieu !... qu'elle est garée loin !
 
Arrivée 3h30 à Grenoble, réveil 7h, gros weekend...c'était l'année des 50 ans, je suis encore plein de vie et d'envies !
 
Maintenant repos ...et encore merci aux conseillers, conseilleurs qui m'ont aidé dans ma préparation...
 
Et vous, votre exploit de l'année, ce sera quoi ?"

Rédigé par scale.over-blog.fr

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article